dimanche 26 octobre 2014

Haul du 25 octobre 2014

Hier, ma douce et moi avons fait notre périple trimestriel au dépanneur Le Gobelet à Vaudreuil-Dorion. Il y a certes des places plus près de chez nous qui ont une quantité aussi impressionnante de bières artisanales à aussi bon marché, mais bon c’est notre tradition à nous puis ça va rester demême.

Le but c’était de partir de là avec assez de broue pour faire une couple d’articles, mais surtout pour découvrir des nouvelles saveurs. Depuis quelque temps, je sens un peu de redondance chez les brasseurs de chez nous. Tout le monde fait la même chose en même temps : récemment, on a vu beaucoup de « saisons » ou style « farmhouse ale. » C’était la grosse mode, faut dire que c’était bon en sac à papier, mais faut aussi dire qu'il faut en revenir.

Enfin bref, vous n’êtes pas venu ici pour me voir chialer… Vous êtes venus ici pour voir de la bière. Donc, sans plus tarder, voici mon « haul! » Critiques sur ces bières, à venir, évidemment.


 Les houblonnées



1ière Récolte, des Brasseurs RJ, Montréal : Une édition limitée faite avec les premiers houblons frais québécois de cette saison. 6.7% d’alcool, brassée avec du Centennial et du Cascade. On parle seulement d’une « bière forte » sur la bouteille, ne lui donnant aucun style.


Réserve, des Frères Houblon, Trois-Rivières : On parle que d’une double fermentation sur la bouteille, ainsi que quatre variétés de houblons ont été utilisées dans sa confection. À 7.3% d’alcool et 60 IBU, ce sera mon premier goût de la microbrasserie trifluvienne.

Brett Session IPA, de Pit Caribou, L’Anse-à-Beaufils : De leur série « Bière de ferme, » fermentée à 100% avec la Brettanomyces. Elle promet d’être funky en masse, et à 4.5% d’alcool elle ne mettra pas sur le cul. Il y est écrit qu’elle est meilleure consommée lorsqu’elle est fraichement embouteillée, donc ce sera fort probablement la première que je vais décapsuler.

IIPA, de Frampton Brasse, Frampton : Rien de plus simple qu’une IPA impériale de 8.4% d’alcool. Aucune description concrète offerte sur la bouteille, faudra la découvrir pour vrai !

Les liquoreuses, les épicées



Barley wine, du Broadway Pub, Shawinigan : 10% d’alcool, vin d’orge. Bien que ce ne soit pas mon style pantoute, ma femme l’a cachée dans mon lot et je dois regrettablement la boire. Bon, elle pourra m’aider. S’correct.

La Trip des Schoune, de la Ferme Brassicole Schoune, Québec : Une bière inclassable que je vais tenter de classer. On parle de quatre épices, une longue maturation et 8% d’alcool. Rien de plus. À suivre.

Bot’aouelle, d’à L’abri de la tempête, Îles-de-la-Madeleine : Bien que je n’aime pas trop encourager cette microbrasserie due à leurs prix exorbitants (4.69$ pour une bouteille de 341ml, veux tu me niaiser?), je suis très intéressé par la nouvelle vague d’impériale pilsners qu’on voit sur les tablettes depuis quelque temps. 8% d’alcool, on parle de noix de coco et de litchi… Une pilsner à la noix de coco? Y’a un maître brasseur bavarois qui vire dans sa tombe quelque part.

Tanaka, du Corsaire, Lévis : En cannette, une witbier au gingembre. Drôlement, j’ai hâte de la goûter celle-là. Seulement 4.8% d’alcool, elle se vendait également en 4-pack.


Les spécialités (et un intrus)



Milton Star, des Vergers de la Colline, Ste-Cécile-de-Milton : On parle ici d’un cidre pétillant ayant subi un houblonnage. Vieillie pendant 3 ans, et présentée sur lie. 7% d’alcool. N’ayant jamais bu un cidre houblonné, je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre!

La Racine, de la Gueule de Bois, Jonquière : Je déteste la bouteille, mais j’adore les milk stouts donc je n’ai pas pu résister. On promet 5.5% d’alcool, et espérons le un col onctueux. À suivre.


El Lapino, Microbrasserie du Lièvre, Mont-Laurier : Mon père étant un amateur de piments forts, je dois vous avouer ne pas avoir pu résister la partager avec lui. Vous pourrez lire ses commentaires, surtout sur le piment qu’il y avait à l’intérieur de la bouteille. À 5.4% d’alcool, c’est une petite bière bien tranquille, mais oh combien trompeuse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire